Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le handicap en région Bretagne

C'est nouveau, c'est bientôt !

9 Novembre 2015, 08:25am

Publié par Association Barrez la Différence

C'est nouveau, c'est bientôt !

Création d'une école bilingue français – langue des signes ouverte à tous en Ille et Vilaine.

Pour la rentrée 2016, l'association Bulle 2 vies ambitionne d'ouvrir une école à pédagogies alternatives bilingue français / langue des signes, ouverte à tous, en Ille et Vilaine. Ainsi, pour faciliter l’intégration des enfants, la totalité du personnel sera bilingue et ce bilinguisme se subtitura aux AVS (auxiliaire à la vie scolaire qui accompagne les enfants, en général à temps partiel, ayant des difficultés dans les écoles traditionnelles).

Cette école doit permettre à tous les enfants d’apprendre la langue des signes, chacun y trouvant un intérêt à son niveau.

Notre intention est de combiner ce qu’il y a de mieux dans chaque pédagogie : Montessori, Freinet et Steiner avec un enseignement en langue des signes afin que nous puissions intégrer des enfants soit malentendants, soit ayant des difficultés de communication ou de langage.

Les enfants malentendants, ayant des soucis de langage ou de communication pourront grandir et s’épanouir au milieu du groupe. Ils y trouveront un outil et un lieu d’ouverture pour dépasser leurs difficultés. La langue des signes leur permettra d’exprimer les peurs, souffrances, questions, pensées et désirs… qu’ils ne peuvent dire avec des mots.

Les autres enfants découvriront une autre façon de dire le monde. « Chaque langue dit le monde à sa façon » (R.Steiner). Ils pourront découvrir un langage empreint de respect de l’autre, d’émotions et d’humanité. Ces valeurs sont les piliers des adultes de demain. Il est montré également que les enfants utilisant la langue des signes dès leur jeune âge, ont par la suite un langage et un vocable plus précis et plus variés.(Johnson, Liddell et Erting.1989)

Pour les enfants ayant des blocages liés à la communication ou au langage, la langue des signes est un activateur de confiance. Elle sera pour ces enfants un trait d’union avec les autres et un outil essentiel à leur socialisation.

Cette école sera un espace de confiance. L’intégration de la langue des signes à notre pédagogie permettra à des fratries de grandir ensemble afin qu’aucun ne se sente mis de côté ou blessé par un regard sur le frère ou la sœur « handicapé-e ».

Le projet du Jardin d’Enfants

Le tronc commun n’est pas obligatoire pour le JE (rappelons que le JE n’est pas une maternelle). En école classique, les enfants de 3 à 6 ans ont des connaissances à acquérir.

Les activités pratiquées au sein de notre JE (cuisine, jardinage, peinture, jeux de motricité, etc) à des degrés différents pour chaque âge leur permettront de développer leur assurance et leur autonomie. Le but de ces années au JE est de créer les fondations indispensables au cursus du primaire. Entraîner l’enfant à recommencer sans peur. De façon « utopique », faire que chaque enfant sortant du JE ignore la notion d’échec. Il n’y a que des recommencements.

Pour les enfants en difficulté, notre but sera de les préserver, de faciliter cette étape de leur vie en minimisant la différence, afin d’intégrer que le handicap est une autre forme de vie qui n’a pas à être stigmatisée. Ces enfants sont, en quelque sorte, assistés sur plein de plans (notamment lors de soins : orthophonie, psychomotricité..). Ils ont besoin qu’on les aide à se responsabiliser, à faire des choses seuls, à savoir qu’ils en sont capables.

Pour cela il faut prévoir un espace (lieu d’accueil et temps dans l’organisation du JE et primaire) pour que des professionnels de référence viennent à l’école faire ces soins. Il faut penser la totalité des besoins des enfants selon leur problématique. Les soins deviennent une activité parmi d’autres au même titre que faire du pain ou de la peinture.

Il s’agit donc d’inscrire ces enfants dans une dynamique qui n’est pas extérieure au quotidien de n’importe quel enfant. Nous les aidons à devenir acteur ce qui rejoint pleinement l’objet des pédagogies alternatives.

Dans ce contexte, les équipes éducatives sont plus soudées, la communication est immédiate entre les pédagogues et les soignants amenés à intervenir. Tout est optimisé pour un lien solide entre les personnes qui côtoient les enfants.

Le projet du primaire

Apprendre en ayant la conviction de réussir.

Acquérir le tronc commun dans un ordre qui convient à chacun.

Intégrer le collège enrichis d’un langage de respect et d’ouverture au monde. Il s’agit donc bien de préparer les enfants à acquérir des savoirs faire, mais aussi des savoirs être.

Leurs coordonnées ...Pour en savoir plus:

Commenter cet article