Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le handicap en région Bretagne

Ille et Vilaine: Il reste moins de 2 mois pour soutenir Tao et ses parents!

8 Février 2017, 12:20pm

Publié par Association Barrez la Différence

pour le sourire de Tao!

Le jeune Tao, résidant à Iffendic (Ille-et-Vilaine), est en situation de handicap. À 3 ans, il a besoin d'aménagements spécifiques pour vivre comme les autres enfants. Mais cela a un coût, alors ses parents ont lancé un appel à la générosité sur internet.

Sur son nouveau vélo et sur son fauteuil roulant électrique, Tao se dit "fier". Grâce à un appel aux dons, qui n'est pas encore achevé, la banque a autorisé ses parents à souscrire un prêt pour financer ce matériel, nécessaire pour leur enfant.

Depuis sa naissance, Tao, trois ans, est atteint d'une affection osseuse et mesure seulement 75 cm. Lorsqu'il marche, ses jambes fatiguent rapidement. Il doit se déplacer en poussette.  "Il déteste cela. Il a l'impression d'être un bébé", lance Anne-Claire.
 

"Il s'asseyait seul dans la cour de récréation pour se reposer"

"Il a fait sa rentrée en septembre dernier, en petite section de maternelle". Mais sa pathologie l'empêche de jouer normalement avec les autres. Après quelques minutes d'effort, "il s'asseyait seul dans la cour de récréation, pour soulager ses jambes", raconte sa mère.

Les parents et l'ergothérapeute décident alors de lui faire essayer un fauteuil roulant, d'abord manuel, puis électrique. "On a senti qu'il découvrait le monde. Il me disait : 'Oh ! maman ! Un oiseau !'"

Ravi d'être enfin autonome, l'enfant voit ce fauteuil comme une libération. Mais le bonheur a été de courte durée : le matériel est onéreux, impossible à financer pour les parents. "Pour acheter le fauteuil et un vélo adapté, 5 000 euros étaient à notre charge."
 

"Il est heureux et fier"

"Pour souscrire un prêt à la banque, on nous a demandé d'ouvrir une cagnotte en ligne." Un succès : en quelques jours, le nombre de donateurs grimpe.

Le 23 décembre, le petit garçon a reçu son vélo, un joli cadeau de Noël. Son fauteuil électrique est arrivé vendredi dernier. "Lorsqu'il l'a vu, son regard, ses yeux pétillaient", se souvient Anne-Claire avec émotion. Tao, qui suit des soins à l'hôpital Necker-Enfants malades, à Paris, tient beaucoup à son autonomie : "Le fauteuil a été en panne quelques instants. Tao s'est effondré en pleurant. Il m'a dit : 'Je ne veux pas aller à Necker en poussette !'"

Aujourd'hui, le regard que ses camarades de classe portent sur lui a également changé. "Il se réjouit que les autres s'intéressent à lui, et le considèrent maintenant comme un enfant de son âge".

Les parents vont maintenant se concentrer sur d'autres aménagements, parmi lesquels un lavabo adapté et une rampe pour pouvoir faire monter le fauteuil dans la voiture. Mais aux yeux de Tao, le principal est déjà là. "Tao est heureux et fier parce qu'il peut faire comme les enfants de son âge."
 

Commenter cet article