Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le handicap en région Bretagne

Quimperlé. Le cheval, remède à la psychose

31 Décembre 2016, 11:05am

Publié par Association Barrez la Différence

Equithérapie et psychose en Bretagne

A Quimperlé, une quarantaine de patients bénéficient d'une prise en charge à l'hôpital de jour Jean-Baptiste-Pussin. Avec le concours d' Al'O Cheval ici la Terre, le cheval y joue un rôle essentiel.

Préconisées pour les soins aux personnes en difficulté dans leur relation à l'autre, des personnes désocialisées et souvent cloîtrées, les activités extérieures offrent une approche de soin adéquate. Elle fait ses preuves à l'hôpital de jour de Quimperlé.

Patients et soignants sont déjà très satisfaits d'un chantier thérapeutique réalisé avec le soutien du parc du Quinquis. « On s'y rend depuis une dizaine d'années. L'utilité à balayer les feuilles, la cohésion et l'entraide dans une entreprise commune, la prise de responsabilité dans le fait de nourrir les bêtes et toute la reconnaissance qu'ils y trouvent lorsqu'on les salue sont autant de bénéfices », relate Philippe Le Nagard, dans une satisfaction affichée.

Le Cheval comme allié thérapeutique

Cadre de santé, Philippe Le Nagard a mis en place un programme d'équithérapie avec l'association Al'O Cheval ici la Terre, de Lanvénégen, en 2013. L'ancien cavalier précise, d'emblée, que la méthode ne consiste pas à monter, mais à mener le cheval.

L'équithérapie nécessite une sélection fine du patient : « Il faut à la fois considérer l'assurance et la confiance de la personne, sa capacité à pouvoir prendre la position de dominant, mais aussi sa coordination », explique le cadre.

Les infirmiers, Marc Jaskowiak et Rudy Darsel, ont été formés à l'accompagnement de leurs patients dans ce projet équin. « Une approche très intéressante », rapporte le premier. « On quitte le cocon pour les voir diriger un cheval. C'est époustouflant d'en voir mener leur cheval du pas au trot, puis au galop », se rappelle-t-il.

Complicité et responsabilité

Il y a toujours un temps d'accueil sur le site de Lanvénégen. « On prend le café pour mesurer le ressenti et la progression des patients à chacune des dix séances. » Dans le pré, on crée le lien avec l'animal. Un cheval choisit son partenaire et se fait élire de la même façon. Une phase de complicité, avant de prendre la position de meneur. « Mener le cheval mettra en jeu de nombreuses notions : relation et respect, concentration et capacité à cadrer dans le resserrement de la longe, responsabilité. »

L'aspect ludique n'exclut pas les axes de travail que se sont fixés les professionnels. Résultat ? « On acquiert des capacités à se faire obéir sans être maltraitant, une posture, une affirmation de soi », conclut Marc Jaskowiak.

Sylvie Dufresnes, présidente de l'association Al'O Cheval ici la Terre, explique que « l'orientation principale de l'association est de promouvoir les bienfaits du cheval dans une rencontre en liberté et vise à nous renvoyer à notre façon d'être, à la gestion de nos émotions et notre relation aux autres. »

Actuellement, « un public de femmes éthyliques suit un programme et les résultats sont très positifs, décrit-elle. Le cheval est un excellent révélateur de notre état intérieur. C'est un animal grégaire, par définition adapté à nous enseigner sur la relation. »

Contacts utiles:

Sylvie Dufresnes
Diplôme Universitaire en relation d'aide par la médiation animale - Faculté de médecine Clermont Ferrand
Formation DIACORPS "pédagogie de la relation assistée par le cheval"
Tél : 06.86.62.80.27

Sylvie Croissant
Meneur Attelage Loisirs
Tél 06.32.27.53.26

Courriel : alocheval@orange.fr

 

Commenter cet article