Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le handicap en région Bretagne

Paul Edinger portera le parabadminton quimpérois en janvier 2017

21 Décembre 2016, 07:46am

Publié par Association Barrez la Différence

Hémiplégique et champion paralympique

Médaillé de bronze lors des derniers championnats d’Europe, le joueur de 25 ans disputera à domicile les prochains championnats de France, qui se dérouleront à Quimper (Finistère) en janvier.

L’Ujap badminton accueille à la halle des sports de Penhars les quatrièmes championnats de France de parabadminton. Entre 60 et 80 concurrents sont attendus. Cette compétition met en lumière un joueur, Paul Edinger. Depuis ses 12 ans, il frappe le volant et ce, malgré son hémiparésie de naissance (un manque de force de la partie gauche de son corps). Toute son adolescence, il évolue en interclubs aux côtés des valides. Mais enchaîner trop de matchs le fatigue, son corps doit compenser, il risque la blessure. Malgré cela, il participe aux championnats régionaux.

L’argent à Colomiers

De ses 18 à ses 22 ans, il fait une pause. C’est pour mieux revenir à l’Ujap en 2014. « Au club, on me poussait à participer aux championnats de France handisport », confie-t-il. Il se laisse convaincre, « pour ne pas avoir de regrets ». À l’époque, l’ancien joueur pro de badminton David Toupé, devenu paraplégique suite à un accident de ski, contribue à créer le premier championnat de France de parabadminton, à Colomiers près de Toulouse. Paul Edinger y remportera la médaille d’argent.

Bête noire

Il participe aux championnats de France de « handibad » les deux années suivantes. Il remporte le bronze en 2015 à Bourges et à nouveau l’argent en 2016 à Troyes, dans sa catégorie (1). Consécration en novembre dernier, lorsqu’il remporte la médaille de bronze lors des championnats d’Europe, aux Pays-Bas. S’il n’a toujours pas gagné l’or, c’est en partie la faute à « sa bête noire » : Lucas Mazur, 19 ans. Vice-champion du monde handisport en 2015. « Mon objectif, pour les prochains championnats de France : terminer en finale face à lui ! »

D’ici là, Paul Edinger s’astreint à un rythme élevé d’entraînements. À Caen, où il est professeur des écoles en titularisation depuis septembre, il s’entraîne tous les jours. Après l’école. « Mes élèves sont fans ! », plaisante-t-il. Il a une certaine cohérence : « Dans ce métier, comme dans le badminton, il faut avoir du recul sur soi-même. »

Au-delà, il y a une échéance plus énorme : les championnats du monde, en Corée, en novembre 2017. Avec cet objectif, il s’est mis à la recherche de sponsors.

Alors qu’en 2020, le parabadminton fera sa première entrée dans les Jeux Olympiques, le championnat de France organisé à Quimper est une belle occasion de faire connaître cette discipline. « Et pourquoi pas créer une section, au sein de l’Ujap », suggère Jean-Paul Thomas, vice-président du club.

Championnats de France de parabadminton, les 20, 21 et 22 janvier, à la halle des Sports de Penhars. Entrée gratuite.

(1) Paul évolue en SL4 (joueurs debout ayant un handicap touchant un membre inférieur). Le parabadminton regroupe six catégories, allant des joueurs en fauteuils aux joueurs debout ayant un handicap d’un membre supérieur, en passant par les joueurs de moins d’1 m 25.

Commenter cet article