Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le handicap en région Bretagne

Du nouveau et du mieux pour le handicap mental et psychique en Morbihan

22 Décembre 2016, 07:37am

Publié par Association Barrez la Différence

Ploërmel. Vers un pôle complet pour les travailleurs handicapés

*En plus de la construction d’un Institut médico-éducatif, l’Adapéi 56 prévoit de relocaliser l’Esat de Plumelec à Ploërmel d’ici 2020.

L’installation d’un Institut médico-éducatif (IME) de quarante places en septembre 2018, au Ronsouze, à Ploërmel, n’est qu’un premier pas.

L’Adapéi 56 (Association départementale de parents et d’amis de personnes handicapées mentales) prévoit également un déménagement de l’Esat de Plumelec d’ici 2020 dans la commune.
« Nous renforçons notre présence à Ploërmel, indique Yann Zenatti, le directeur général de l’Adapéi 56.
Nous sommes actuellement présents de façon minime mais d’ici quatre à cinq ans, nous aurons une offre complète pour répondre aux besoins de personnes handicapées. »

Car le territoire ploërmelais n’est pas le mieux doté à l’heure actuelle. L’Adapéi y gère une entreprise adaptée d’une soixantaine de salariés ainsi que quatorze salariés accompagnateurs et trente employés Esat (Établissement et service d’aide par le travail).

À terme, « si tout se confirme, ce serait l’installation de quatre-vingts salariés à Ploërmel, dont quarante personnes dès 2019 », indique le directeur général.

L’investissement global pour ces projets est estimé, au minimum, à 10 millions d’euros. Une nécessité pour ses responsables au regard de l’état des bâtiments à Plumelec. « Et Ploërmel est un territoire prioritaire à couvrir, car il s’agit d’une zone blanche pour nous », ajoute Vincent Hermabessière, vice-président de l’Adapéi 56.

Ainsi, ce serait la construction d’un foyer d’hébergement dont le lieu d’implantation n’a pas encore été trouvé. Une certitude. « Ce seront des logements adaptés. L’enjeu sera de trouver des solutions novatrices et respectueuses des besoins de personnes qu’on accompagne. »

Une bonne nouvelle pour la municipalité. Le maire Patrick Le Diffon n’a pas caché son enthousiasme, mais a toutefois souligné l’urgence d’une prise en charge également pour les personnes handicapées vieillissantes « qui ont du mal à se loger ou trouver des places d’accueil ».

Commenter cet article