Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le handicap en région Bretagne

Cette bretonne atteinte de trisomie est championne de natation

16 Octobre 2016, 05:36am

Publié par Association Barrez la Différence

Cléo Renou, qui s'entraîne à Redon, rentre d'Italie où elle a participé à la première édition de ces Jeux olympiques pour les personnes porteuses de trisomie.

À peine 15 ans et déjà un sacré palmarès derrière elle ! Vice-championne du monde du relais 4x25 mètres quatre nages en 2014, vice-championne d'Europe du 25 mètres nage libre, du 4x25 mètres quatre nages, du 4x50 mètres quatre nages en 2015, Cléo Renou est également tenante du record du monde junior du 25 mètres papillon, obtenu au Mexique en 2014, lors des championnats du monde, où elle était la plus jeune participante.

Cette habitante de Rieux (Morbihan), porteuse de trisomie 21, est revenue il y a quelques jours des Trisome Games, première édition de ces Jeux olympiques réservés aux personnes porteuses de trisomie, qui ont eu lieu à Florence (Italie) du 15 au 22 juillet. Elle y a décroché la médaille d'argent en 100 mètres papillon et la médaille de bronze en relais 4x100 mètres.

Entraînement quatre fois par semaine

« Je suis très contente de mes résultats », sourit Cléo, timidement. « Quand elle a eu la médaille de bronze, elle était un peu déçue et a demandé comment on nommait les médaillés de bronze. Pas des champions, pas non plus des vice-champions... », rajoute sa mère, Alexandra Renou. « J'aime bien la compétition », précise l'adolescente.

« Au-delà du sport, le défilé dans Florence avec les drapeaux a aussi été un moment très émouvant », se souvient son père, Yann Renou, présent en Italie, avec la mère de Cléo et ses deux soeurs.

Cléo s'entraîne à la piscine de Redon, au sein du Cercle des nageurs, depuis l'âge de 9 ans. « Quatre fois par semaine, une heure à une heure et demie à chaque fois », précise son père. L'un des entraînements est réalisé dans le cadre de la section « sport adapté ».

Pour les trois autres, la jeune sportive nage avec les autres jeunes. « C'est sans conteste ce qui lui permet d'avancer et de progresser énormément », estime son père. Et sa progression a en effet été très rapide depuis qu'elle a été repérée, en 2014, pour intégrer l'équipe de France espoir de sport adapté. C'est ainsi qu'elle a pu participer, année après année, à des compétitions aux niveaux européen et international.

Interpeller d'autres parents et enfants

Mais aujourd'hui, même si ses parents sont très fiers de son parcours, ce qui leur tient à coeur est aussi d'interpeller d'autres parents et enfants, notamment pour développer la section sport adaptée de Redon.

« Montrer que c'est possible, que tout le monde peut faire du sport et que des jeunes sportifs peuvent accéder au haut niveau. » C'est dans cette optique (et également pour financer les frais de déplacement de ses accompagnateurs lors des compétitions) que les parents de Cléo ont créé l'association Le Chromosome du bonheur.

Alexandra et Yann Renou insistent sur l'importance que le sport a eu pour leur fille. « Ça l'a beaucoup aidée d'un point de vue physique, mais également pour l'autonomie et les échanges avec les autres en général », précise le couple, ravi que, depuis quelques années, les gens l'interpellent et la félicitent lorsqu'ils la croisent dans les rues de Rieux ou de Redon. « Son parcours a changé le regard de certaines personnes. »

Contact: l'association Le Chromosome du bonheur, renouy@gmail.com

 

Commenter cet article