Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le handicap en région Bretagne

Bretagne/ Auray - Surdité : les mains ont bel et bien pris la parole

6 Juillet 2016, 22:59pm

Publié par Association Barrez la Différence

La fête des mains des Sourds du Morbihan se jouait samedi sur les planches d'Athéna. Un festival de théâtre orchestré par les sourds et malentendants où les mains se font entendre...

Vu et entendu

Ne dites pas qu'on ne comprend pas un traître mot à se qui se trame sur scène. Que l'on soit entendant ou pas, c'est la conviction et le plaisir de jouer qui font la force et forcent le respect.

Sur les planches du centre culturel d'Athéna samedi, se jouait la huitième édition de la « fête des mains ». Un événement orchestré de main de maître par l'association des sourds du Morbihan, basée à Auray (160 adhérents).

Un ensemble de propositions (des ateliers, des jeux, des rencontres), dont un vrai festival de théâtre où six compagnies de l'Ouest ont donné le meilleur d'elles-mêmes. Des Alréens bien sûr - la compagnie Signes en Signes - mais aussi des troupes venues de Rennes, d'Angers, Nantes ou Laval.

Parmi les spectacles proposés dans la langue des signes, Déconnectés, donné par la compagnie rennaise Les 2 Mains, retient d'emblée l'attention.

Sur scène, c'est le monde de la communication moderne, celui des portables greffés et connectés en permanence aux êtres humains d'aujourd'hui, qui en prend pour son grade.

Bon signe

On pourrait n'y comprendre mot et pourtant tout est dit. Dans le geste sans la parole. Dans le mime et les signes qui en disent long sur les maux de la communication sur le seul mode de l'expression numérique.

Même ceux qui n'y entendent rien, auront compris le message...

« Tout est dans l'expression, explique Michel Irdel, responsable de l'organisation du festival. La langue des signes s'oppose au mime. Nous défendons la culture des sourds par le théâtre. C'est aujourd'hui un succès, l'affluence sur ce festival (environ 500 personnes), dépasse toutes nos espérances. »

Signe du changement de regard sur le monde des sourds, la présence samedi de très nombreux spectateurs entendants, restés sans voix devant la performance des différentes compagnies qui se sont succédé dans un tempo bien cadencé.

« La vision sur les sourds, le handicap et l'accessibilité évolue sensiblement, apprécie Christophe Kervadec, vice-président des Sourds du Morbihan. Mais nous devons continuer à nous battre au quotidien et redoubler d'efforts pour nous faire entendre. Ce festival existe aussi pour montrer ce dont nous sommes capables. S'il prend de l'ampleur c'est bon signe... »

Commenter cet article