Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le handicap en région Bretagne

Handicap en Côtes d'Armor: Les enfants de la maison escargot ont besoin d'aide

2 Juin 2016, 12:03pm

Publié par Association Barrez la Différence

Hénansal. La maison Escargot en quête de soutien financier

L’école de pédagogie conductive de Plédéliac accueille des enfants en situation de handicap depuis un an. Après l’assemblée générale, la présidente exprime des difficultés.

Deux questions à… Carole Bourdais-Savé, présidente et directrice de la maison Escargot.

Après un an d’existence, la maison Escargot est-elle conforme à vos attentes ?

C’est beaucoup plus compliqué que ce que j’avais prévu. Si c’était à refaire, je m’interrogerai longuement. C’est très compliqué parce que les professionnels du handicap ne suivent pas du tout. Face à notre initiative, beaucoup sont dans l’ignorance totale de ce que nous faisons, ce qui est pire que le rejet.

Les enfants que l’on accueille ne coûtent rien à la collectivité. Une semaine à la Maison escargot pour un enfant coûte environ 200 €, alors qu’une journée dans un centre spécialisé revient de 260 € à 400 € (par jour !) à la collectivité.Sans parler des taxis financés par le département.

Alors, quel avenir pour la Maison Escargot ?

Sans fonds publics, il sera difficile de tenir. Notre budget annuel est de 48 000 €. Nous ne vivons qu’avec des dons, y compris ceux de parlementaires locaux, qui nous aident sur leur dotation parlementaire. La commune de Plédéliac nous assure un soutien sans faille à tous les niveaux. Les associations sont de plus en plus nombreuses à nous apporter leur soutien, avec en-tête l’association locale C.L.O.E sans laquelle nous n’existerions pas.Une aide publique, synonyme de la reconnaissance du travail accompli, reste primordiale pour notre avenir et notre sérénité.

Dimanche 5 juin,

portes ouvertes à la Maison Escargot au 4, rue de Penthièvre à Plédéliac. De 10 h à 17 h. Mot d’accueil de la présidente à 11 h ; http://lamaisonescargot.org

Commenter cet article