Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le handicap en région Bretagne

Littérature: Breton, autiste asperger et écrivain

3 Décembre 2015, 17:20pm

Publié par Association Barrez la Différence

Littérature: Breton, autiste asperger et écrivain

Vincent Larnicol panse ses maux avec les mots

À l'âge de 3 ans, Vincent Larnicol est diagnostiqué autiste Asperger. Un syndrome qui n'est pour lui qu'une « infime partie » de sa personnalité. Aujourd'hui, il a publié quatre de ses nouvelles et travaille actuellement sur un recueil.

J'écris pour me guérir!

En octobre, Vincent Larnicol publiait sa dernière nouvelle, « Loin où va la rose », un monologue adressé à un amour perdu, à travers une dernière marche sur la pointe du Roselier.

Diagnostiqué autiste Asperger à l'âge de 3 ans, Vincent Larnicol a appris à appréhender le monde différemment, avec une perception particulière, qu'il doit à son syndrome. Si son rapport aux autres reste difficile, il a tout de même évolué, d'années en années, confirme le jeune homme : « Les interactions sociales sont plus faciles ». Cette « particularité assez intime » comme il le dit si bien, ne l'empêche cependant pas de vivre, ni d'écrire. Il insiste d'ailleurs : « Mon handicap n'a aucune influence sur mon écriture. »

Un amour passionnel avec les livres

Le jeune homme, étudiant en deuxième année de DEUST Métiers des bibliothèques et de la documentation à Rennes, a toujours été passionné par les livres. Celui qui lui a donné le goût de la littérature ? « L'étranger », d'Albert Camus, qu'il a étudié en première. « Mon professeur de littérature m'a transmis le virus. Mais c'est un bon virus », sourit-il. Depuis, il lit « énormément », il « n'arrête plus ».

De lecteur à auteur

Lorsqu'il découvre les œuvres de Serge Joncour, Vincent Larnicol passe de l'autre côté du livre. Il reprend alors les bases qu'il avait acquises lors d'ateliers contes en classes de sixième et cinquième, et participe à plusieurs concours de nouvelles, notamment les Escales de Binic, cette année. Cet été, le jeune auteur publiait ses trois premières nouvelles : « Lokienn et Louyenne », « Champ libre au démon », et « Mémoires enfouies de Coco-Beach », chez Édilivre, une maison d'édition alternative et gratuite. Puis, en octobre, il a publié « Loin où va la rose », qu'il décrit comme un « chemin serein ». Et dans chacune de ses nouvelles, qu'il soit impossible, envoûtant, désespéré ou maternel, l'amour est toujours présent.

Une dernière lettre

Ses publications sont empreintes de l'air marin breton et des anecdotes de sa vie. « Mémoires enfouies de Coco-Beach » est unique, dans le genre autobiographique. Même s'il y a « tout de même une part de fiction ». Cette dernière résulte d'un atelier d'écriture avec Fabienne Juhel. « Je lui dois beaucoup, cette oeuvre est aussi une manière de la remercier. » Au coeur de ces mémoires, un voyage dans le temps et dans l'espace. Le jeune auteur replonge en 2004 : retour à Coco-Beach, sur l'île de la Réunion. Une nouvelle dédiée à sa mère, qu'il a perdue il y a dix ans. L'occasion de lui adresser une dernière lettre.

12 décembre, dédicace à Brest

Vincent Larnicol sera en dédicaces à BD West, le 12 décembre, au 3, rue Saint-Gilles, aux côtés d'auteurs et dessinateurs : Crisse Didier et Emmanuel Grellard, auteur et illustrateur de Atalante ; Besson, coloriste de Atalante et dessinateur de Kalimbo et Nicolas Mitric, auteur et illustrateur sur la série Kookaburra.

Pratique

Page facebook de Vincent Larnicol: CLIQUEZ ICI

Loin où va la rose- Livre papier 8€, livre numérique format PDF: 4,80€ -
Pour acheter le livre de Laurent Larnicol CLIQUEZ LA

Commenter cet article

Larnicol Vincent 06/12/2015 14:38

Merci pour cet article. Mais pouvez-vous corriger ces fautes suivantes, merci : Dédicace à BD-West à Saint-Brieuc et non pas à Brest, puis pour acheter le livre de Vincent Larnicol et non pas Laurent. Merci de votre compréhension.
Vincent