Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le handicap en région Bretagne

Accessibilité en Finistère pour les sourds

6 Décembre 2015, 09:58am

Publié par Association Barrez la Différence

Dans le Finistère, deux associations défendent les intérêts des personnes sourdes, malentendantes ou en train de le devenir. L'une d'elles a récemment rencontré le préfet, pour que les sourds ne soient pas les laissés-pour-compte des agendas d'accessibilité.

C'est un paradoxe : les personnes sourdes, devenues sourdes ou malentendantes sont parmi celles dont le handicap se voit le moins. Pourtant, elles sont les plus nombreuses parmi les personnes en situation de handicap. On estime à 10 % la population concernée par des troubles, voire une perte importante ou totale de l'audition. Deux millions de Français portent un appareil auditif. « Et il faut bien comprendre que pour nous, la langue des signes n'est qu'une solution très partielle, explique Éliane Bodénès, présidente de Surd'Iroise. En France, il y a six millions de malentendants mais seulement 120.000 sourds qui parlent la langue des signes. »

En 2005, la loi sur l'accessibilité donnait dix ans aux collectivités pour se mettre aux normes de toutes les situations de handicap. Entre-temps, des « agendas d'accessibilité programmée » (Ad'Ap) ont été mis sur pied.

« Les malentendants sont déjà les grands oubliés de la solidarité nationale, lorsque l'on voit quelle faible part est prise en charge par l'assurance-maladie pour les appareils auditifs (environ 200 € sur 1.500 €). Nous ne souhaitons pas être en plus les grands oubliés des Ad'AP, mais hélas nous constatons un manque d'intérêt majeur des acteurs publics et privés » poursuit Éliane Bodénès.

Pour les adhérents de Surd'Iroise, une solution existe mais elle est loin d'être mise en place partout, ou alors elle ne l'est pas correctement. Cette solution, c'est la boucle d'induction magnétique. Il s'agit d'un dispositif de transmission audio, par voie magnétique, qui permet aux malentendants appareillés de compenser leur handicap en distinguant les informations utiles du bruit ambiant, notamment. Un logo bleu, avec une oreille blanche barrée et un T symbolisent l'existence d'une « BIM ».

Lieux publics testés

L'association n'hésite pas à « tester » des endroits et à décerner bons points et points noirs, toujours dans l'optique d'améliorer le quotidien des leurs. « La salle Marcel Pagnol à Guilers (29) ou la mairie du quartier de l'Europe, à Brest, et l'accueil de la mairie centrale, avec sa boucle magnétique et son personnel très bien formé, sont vraiment des plus mais que dire des salles de spectacles, cinémas et autres lieux comme la gare ou la maison des syndicats ? questionne une adhérente. Il y a encore tant d'efforts à faire ! ».

Commenter cet article